ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Prévisions météo

Pour accéder aux détails des prévisions météo, veuillez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site Internet.

Connexion S'inscrire
Agri72
Accueil > Actualités

Une machine pour aider à récolter les asperges

Delphine GROSBOIS
Le 27/04/2022 à 16:24 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Une machine pour aider à récolter les asperges

Les associés de l’EARL Ouvrard produisent des asperges et ont réduit la pénibilité en investissant dans une machine autonome d’aide à la récolte.

La récolte des asperges débute dès 5 h du matin sur l’exploitation de l’EARL Ouvrard-Nouts, à Saint-Jean-de-la-Motte. Et se prolonge jusqu’à midi ou 14h selon la quantité de pousses à ramasser. Depuis la fin du mois de mars et jusqu’à la mi-juin, l’opération est réalisée quotidiennement, du lundi au samedi. « Nous laissons un jour de repos à la terre, pour ne pas trop épuiser les plants d’asperges. Et ne pas avoir à effectuer de roulement entre plusieurs équipes de salariés», explique Ameline Ouvrard. Associée avec son frère Thomas en novembre 2021, la jeune agricultrice gère l’activité maraîchage de la structure.  Outre la surface de 2,5 ha consacrée aux légumes de plein champ et les 600 m2 de serres pour la production de fraises, l’exploitation comprend un atelier avicole (volailles de chair et poules pondeuses label rouge) et 200 ha de cultures sur deux sites.

Deux récolteuses

Deux salariées sont dédiées à la récolte des asperges. Mais dans le champ, cette année, elles sont accompagnées chacune par une récolteuse. Après un premier investissement il y a deux ans, les producteurs viennent d’acheter une deuxième machine d’occasion. «L’aspergespin permet d’automatiser les tâches lourdes liées à la récolte, souligne Ameline Ouvrard, elle soulève la bâche au gré de l’avancement dans le rang et transporte les caisses où sont stockées les asperges». Autonome grâce à une batterie portable, la machine avance avec un moteur électrique, guidée par deux roues. Un capteur de mouvement  garantit l’arrêt et la remise en route de la récolteuse en fonction de la position de la salariée. La vitesse s’adapte donc en fonction de la personne qui récolte, qui peut interrompre le mouvement en actionnant un cordon. «Nous augmentons la productivité tout en diminuant la pénibilité du travail», résume l’agricultrice. Les salariées ne doivent plus se pencher pour couper les pousses avec la gouge et, surtout, ne déplacent plus les caisses, à raison de 4 à 5 par rang, pesant chacune une dizaine de kilos.

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri72.fr
DERNIERES NEWS

Le lycée de la Germinière à Rouillon

Module Vidéo
VERSION NUMÉRIQUE (RÉSERVÉE AUX ABONNÉS)
http://www.agri72.fr/

La question de la semaine

Merci d'avoir répondu à la question de la semaine. Retrouvez les résultats dans la prochaine NEWSLETTER AGRI 72.

Effacer

Veuillez sélectionner votre réponse avant de valider le questionnaire.

Allez-vous renégocier vos contrats d'énergie d'ici la fin de l'année ?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Youtube Dailymotion
Agri72

Agri72
9 Rue Jean Gremillon
72000 Le Mans
Téléphone : 02 43 39 38 38