ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Prévisions météo

Pour accéder aux détails des prévisions météo, veuillez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site Internet.

Connexion S'inscrire
Agri72
Accueil > Actualités

La FDSEA et les JA demandent l’exclusion de la Conf’

Réussir AGRI72
Le 29/11/2022 à 15:50 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
La FDSEA et les JA demandent l’exclusion de la Conf’

La Chambre d’Agriculture tenait sa session budgétaire vendredi 25 novembre.

Durant la dernière session de la Chambre d'agriculture, deux motions ont été présentées par la FDSEA et les JA. La première sur l’Influenza aviaire, demandant entre autres « la mise en place d’un plan de vaccination prioritaire » sur l’espèce canard, et « l’identification en amont des zones d’enfouissement possibles » en cas de pandémie entraînant l’engorgement du système d’équarrissage classique, a été votée à l’unanimité.
La seconde, adoptée à la majorité, réclamait ni plus ni moins l’exclusion des responsables de la Confédération Paysanne « de toutes les instances décisionnelles […] tant que les décisions de justice qui s’imposent face à la destruction des biens agricoles ne seront pas rendues » ainsi que « la dissolution » d’un syndicat jugé « ultra-minoritaire, ne répondant plus à l’enjeu de défense et de soutien des agriculteurs français ». En cause, les dégradations commises dans les Deux-Sèvres (79) sur les bassines d’irrigation de Sainte Soline et de Mauzé-sur-leMignon, « par des écoterroristes » contre des projets agricoles de territoire, « des projets légaux et ayant fait l’objet de concertations multiples, mais contestés en dehors de tout cadre légal par les représentants de la Confédération paysanne qui n’hésitent pas à s’afficher et à agir aux côtés des auteurs de ces dégradations ». Le président de la FDSEA, Denis Pineau, dénonce « l’inconscience de la Confédération Paysanne qui se dit défendre la cause paysanne mais qui encourage et cautionne ces actes malveillants, ce en dépit du droit de la propriété et des risques encourus par les agriculteurs victimes de ces intrusions ».
Le préfet Emmanuel Aubry, présent à la session, a condamné « sans équivoque » la violence de ces manifestations, rappelant au passage qu’« une soixantaine de gendarmes ont été blessés à Sainte Soline », et la résolution « sans faille de l’État à soutenir ces projets ». Pour autant, il a été clair sur la motion portée par le syndicalisme majoritaire : « Tant que la justice n’a pas tranché, il ne peut y avoir de sanction appliquée à quiconque au niveau des instances représentatives ».
Affaire à suivre donc...

   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri72.fr
DERNIERES NEWS

Méthanisation agricole

Module Vidéo
VERSION NUMÉRIQUE (RÉSERVÉE AUX ABONNÉS)

La question de la semaine

Merci d'avoir répondu à la question de la semaine. Retrouvez les résultats dans la prochaine NEWSLETTER AGRI 72.

Effacer

Veuillez sélectionner votre réponse avant de valider le questionnaire.

Les choix
Répondre à la question de la semaine
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Youtube Dailymotion
Agri72

Agri72
9 Rue Jean Gremillon
72000 Le Mans
Téléphone : 02 43 39 38 38